Comment augmenter sa résilience

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la résilience n’est pas un trait génétique fixé à la naissance. En fait, ce serait une capacité du cerveau qui est modifiable, mais, surtout, entrainable ! Les experts expliquent plus particulièrement la résilience grâce à un concept nommé le « locus de contrôle ». Les gens peuvent avoir un locus de contrôle externe ou interne ou quelque part entre les deux.

Concrètement, le locus de contrôle indique combien quelqu’un se perçoit comme exerçant une influence sur les événements de sa vie et sur leurs résultats. Une personne avec un locus de contrôle externe attribuera au monde, à la chance, au hasard, etc. le contrôle des événements de sa vie. Une autre personne avec un locus plutôt interne croira que ce sont ses actions à elle qui détermine ce qui se passe dans sa vie.

Évidemment, si l’on prend le cas de la pandémie actuelle comme exemple, certains événements sont réellement hors de notre contrôle, alors que d’autres dépendent entièrement de nous (comme ce que l’on choisit pour déjeuner).

Les recherches démontrent qu’il est clair qu’un locus de contrôle interne représente la meilleure alternative, puisque, ainsi, nous avons l’impression de demeurer en contrôle malgré des difficultés (ce concept est expliqué plus en détail dans notre autre article sur la résilience). Comment quelqu’un peut-il alors augmenter sa résilience en déplaçant son locus de contrôle de l’extérieur, où nous nous sentons à la merci du sort, vers l’intérieur, où nous sommes en mesure de garder mainmise sur nos propres circonstances ?

La résilience étant liée à plusieurs sphères du cerveau, travailler sur ces sphères vous fait travailler sur votre résilience également. Voici quelques exemples de mesures qui peuvent aider à développer celle-ci.

Faire des plans réalistes et réalisables en plus de les mener à terme

Utilisez la technique des buts SMART : spécifique, mesurable, accessible, réaliste et temporellement raisonnable. Ces buts évitent d’être impossibles à atteindre en étant ancrés dans le réel (voici un site qui explique les détails de chacune des cinq sphères d’un but SMART : http://www.equipealtius.ca/atteindre-but-the-s-m-a-r-t-way/). Plus vous menez à terme vos buts, plus vous rapprenez à faire confiance à vos propres promesses.

Cultiver une image de soi positive et faire confiance à ses habiletés

Évitez de tomber dans le panneau de l’autocritique harcelante. Nous avons tendance à être vraiment plus durs avec nous-mêmes qu’avec autrui. Jamais vous ne diriez à un ami proche qu’ils ne sont bons à rien et qu’ils devraient arrêter d’essayer, n’est-ce pas ? Alors, tentez d’appliquer un peu de cette compassion envers vous-mêmes : soyez auto-encourageants !

Comprendre et gérer ses émotions de façon santé

Les émotions sont complexes, mais il n’est pas nécessaire de rendre leur compréhension plus difficile qu’elle ne doit l’être. La clé est de prendre du recul et d’analyser le pourquoi d’un sentiment. En développant une compréhension de vos rouages internes, vous devenez davantage maîtres de vous-mêmes et pouvez échapper à l’emprise incontrôlable d’émotions que vous n’arrivez pas à identifier.

S’exercer à avoir un dialogue honnête et calme

Parler avec autrui est aussi important que parler avec soi. Si vous tentez de rester calme et gentil en discutant avec vous-mêmes en plus de ne pas mentir à propos de vos émotions, alors se comporter pareillement lorsque vous discutez avec autrui est la prochaine étape logique ! En abordant ses collègues, sa famille, ses amis, etc. de manière à ne pas tenter de dissimuler vos intentions, vos rancœurs ou vos attentes, vous développez la connaissance que la qualité d’un dialogue en revient également à vous.

Pratiquer sa capacité à résoudre des problèmes

Lorsqu’un nouveau défi se présente, l’accepter et travailler de son mieux à le résoudre place le résultat entre nos mains. En donnant du temps et de l’énergie à un problème à résoudre, vous pouvez développer votre capacité à gérer des inconvénients ou à surmonter des épreuves. En réussissant même de petits défis, vous regagnez confiance en vos capacités.

Maintenir des liens sociaux forts

Malgré tous les efforts que nous pouvons appliquer, parfois il s’agit de simplement avoir du support. Le fait de cultiver des relations avec d’autres êtres humains tend à nous faire sentir bien, mais c’est encore plus intéressant lorsque nous tissons des liens serrés avec autrui. Une connexion forte, avec ne serait-ce qu’une seule personne, peut apporter d’énormes bénéfices en ce qui concerne notre capacité à nous remettre d’épreuves difficiles.

Comme vous pouvez le voir, toutes ces sphères se recoupent, mais, plus précisément, elles se coordonnent. Ainsi, une personne qui se décide à améliorer ces capacités se permet de devenir une personne plus équilibrée et, par le fait même, d’augmenter les chances de se sentir bien dans sa peau, peu importe l’endroit où son chemin la mène.

En nous prouvant à nous-mêmes que nous sommes aptes à amener des changements dans nos vies, nous devenons plus enclins à accepter notre part de responsabilité. Ainsi, nous pouvons déplacer notre locus de contrôle vers l’interne, où nous devenons maîtres de notre sort et pouvons nous remettre plus facilement de moments ardus.

Prenez soin de vous et faites attention à ce qu’il y a dans votre tête.

Danilo Tubić — Adjoint aux communications

Autres articles du blogue

Comment prendre soin de soi cet été

Il arrive parfois que l’été se termine alors que nous avons encore l’impression qu’il vient tout juste de commencer. Pourquoi ne tenteriez-vous pas, cette fois-ci, de...

Continuer la lecture

L’autocompassion ou comment se traiter avec plus de gentillesse

L’autocompassion n’est pas le fait de se juger positivement, excusant tout comportement. C’est en réalité une façon de se parler avec gentillesse comme si...

Continuer la lecture

La résilience : se remettre de ses épreuves

En ces temps où tous sont à la maison et où tous sont confrontés aux défis de l’isolation, voici une pensée à garder en tête : la...

Continuer la lecture

La surdose médiatique à l’ère de la COVID-19

De nos jours, la crise du COVID-19 prend une place majeure dans les nouvelles, peu importe le type. Évidemment, ceci est normal, puisque le monde médiatique tente toujours de couvrir...

Continuer la lecture

Motivation et discipline, qui vient en premier?

La motivation est un sentiment très agréable; une énergie qui nous pousse à faire quelque chose que l’on a envie de faire. Parfois il s’agit de se lancer dans...

Continuer la lecture

Créer et consommer : Comment la consommation nuit à la créativité

La créativité implique la création. Créer c’est tout simplement transformer ses idées, son imagination ou ses rêves en réalité. Nous...

Continuer la lecture

La puissance d’une routine : créer des habitudes pour mieux profiter des autres moments

La routine est souvent ce que les sites web et magazines dépeignent comme étant le fond du baril. Le moment où tout est devenu tellement fade qu’il ne reste que la routine...

Continuer la lecture

La friction ou comment utiliser les petits désagréments

La volonté est très volatile. Elle peut augmenter, diminuer, exploser ou s'effriter en un rien. Le cerveau est comme ça. La motivation du soir se traduit difficilement en une...

Continuer la lecture

L’ennui ; un indicateur précieux

Que de temps passé à se morfondre à la maison. L’ennui qui nous guette au quotidien est décuplé ces derniers temps avec la quarantaine et l’isolation....

Continuer la lecture